Une photo de drone mise à l’honneur !

Et si nous parlions, tout simplement photo de drone ? Une image mise à la une, juste pour vous, avec son histoire. Car oui, cette photographie aérienne d’un phare de Belle île n’est pas arrivée sur votre écran sans risques pour mon petit Anafi !

 

La semaine dernière, vous n’avez pas eu d’articles en ligne sur le site ! J’en suis navrée … ça n’était franchement pas prévu ! Et pour cause, moi qui me disait que j’allais tranquillement préparer quelques actualités cet été … Me voilà en pleine réalisation d’un tournage pour le Zoo de la Bourbansais. Et ce n’est pas tout. Car tout en préparant un festival pour la fin du mois, qui a lieu après mon tournage, je termine deux sites internet. Bref, l’été est bien rempli.  Me voilà donc à la recherche d’un sujet sympathique pour vous servir. Et que pensez-vous de l’histoire d’une photo de drone un peu décalée ?

Le lieu pour l’image aérienne parfaite !

Voici donc l’histoire d’un vol sans histoire sur les côtes de Belle Île. Belle Île, vous connaissez certainement. Il s’agit d’une île de Bretagne située au large de Quiberon. Un lieu assez paradisiaque pour une semaine de vacances bien méritée. Belle Île est aussi une destination de rêve pour tout droniste amoureux de beaux paysages. Mais seuls les pilotes de drones professionnels peuvent en profiter ! Vous ne le savez peut être pas mais cette zone de l’Atlantique est interdite de survol pour les drones de loisir. J’ai de la chance ! Je suis professionnelle et j’ai connaissance des règles à suivre pour demander l’autorisation de vol dans ce cadre magnifique. Protocole militaire, notification de vol, suivi de procédures, tout y est, plus qu’à voler !

Un drone, une photographie et des mouettes !

Armée de mon petit Anafi, drone à la fois professionnel et parfait pour bourlinguer rapidement, je prends un plaisir immense à découvrir les côtes escarpées et je filme. Jusqu’à ce que des mouettes décident à protéger un nid certainement caché dans la falaise des griffes de ce petit appareil bizarre au bruit énervant ! Et pourtant j’avais fait une étude de la zone avant de décoller ! Faire une (très) rapide analyse de la situation, percevoir la distance entre le drone et les oiseaux, trouver la bonne trajectoire pour ne pas heurter un animal … J’avoue quelques sueurs froides mais le drone est bien revenu à moi sans heurts ! Et … j’ai eu le temps de faire ma photo de phare 😉

 

Photo de drone à Belle Île

La vidéo drone et immobilier à RennesProtocoles, vous avez dit procédures pour une entreprise de drone ?Votre entreprise drone à Rennes, de la communication à la techniqueVidéo drone d’un événement associatif

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies J'accepte